Lumière saine

Le concept de la lumière saine vient de récentes découvertes sur les effets non visuels de certaines longueurs d’onde de la lumière pour activer le système nerveux humain et pour synchroniser l’horloge biologique. L’exposition à la lumière influence tous les jours dans le corps l’évolution du niveau d’hormones, la présence des globules sanguins, la température du corps, l’humeur et la vigilance (rythme circadien). La composante bleue de la lumière représente le signal de commande de ce processus.

Il est donc souhaitable que la lumière artificielle conçue pour la partie active de la journée comprenne au moins autant de la composante activante bleue que la lumière du jour, soit Ac ~ 100 [1]. La haute teneur de la composante bleue va de pair avec la température de couleur élevée : Tcp ~ 6500 K. Lors du Ra > 80 « normal », cette lumière est souvent évaluée comme peu agréable. Avec un excellent rendu des couleurs Ra > 90 et surtout une très bonne saturation des couleurs rouges R9 > 80, les répondants du lieu de travail de l’auteur évaluent la lumière comme agréable et légère qui donne l’impression que la zone n’est pas éclairée et c’est la lumière du jour qui y pénètre. Les évaluations subjectives servent pour donner la définition technique de la lumière artificielle à spectre complet.

Par rapport aux sources les plus courantes (Ra > 80), les sources de lumière décrites ont une puissance spécifique inférieure. C’est en raison de la faible efficacité de luminophores à large bande et aussi à cause du fait que pour atteindre un indice Ra élevé, même les couleurs (violette, rouge profonde) qui ne contribuent selon la courbe V(λ) que très peu au flux lumineux brillent sur les bords du spectre visible, voir la figure l.

Les sources de lumière, ainsi que la lumière visible, sont utiles à l’homme même autrement - elles activent le système nerveux et agissent sur le rythme circadien. Or, le taux de ce bénéfice ne se reflète pas dans leur évaluation énergétique.

La lumière pour se détendre et pour se calmer avant de dormir doit contenir le minimum d’activateurs. Par exemple, Ac d’une lumière chaude émanant de l’ampoule est d’environ 30 et le soir, à un faible éclairement, il n’empêche pas l’apparition de la mélatonine. La nuit, on ne devrait pas être dérangé par la lumière, car l’hormone du sommeil - la mélatonine - a de nombreuses fonctions régénératrices et protectrices.

Les sources de lumière saine peuvent être également utilisées dans le traitement de la dépression à l’aide de la lumière (photothérapie). Dans certains cas, la lumière a les mêmes effets comme les antidépresseurs [2]. Heureusement, la lumière n’est pas sur ordonnance, c’est pourquoi il est bon de chasser la « dépression » par une promenade au soleil ou au moins en regardant une lumière claire artificielle - mais agréable.

le laboratoire NASLI propose des mesures spectrales des sources de lumière et des caractéristiques des diffuseurs de luminaires par un spectromètre monochromateur, les tests de sécurité avant les essais d’autorisation, la détection et la réduction des interférences par l’analyseur de spectre.

Il développe le concept de l’éclairage holistique - HLS® qui vise à définir les propriétés négligées des sources de lumière et des luminaires de même que les procédures pour les atteindre. Fait partie de HLS : amélioration de la sécurité électrique (LVD +) et compatibilité électromagnétique (EMC +) et qualité de la lumière (QLI +) et effets non visuels de la lumière (NVE +).

Le studio de lumières à spectre complet réalise les éclairages selon le concept d’une lumière saine pour les appartements, bureaux et locaux de production avec des luminaires et sources lumineuses NASLI. En plus de nouveaux systèmes d’éclairage, il propose également des modifications aux systèmes existants lors de l’utilisation des sources de lumière aux indices Ac et Ra élevés. Il effectue également des mesures sur le terrain.

1
Fig. 1. La composition spectrale relative de la lumière des modules LED avec différent rendu des couleurs et le même flux lumineux

2
Fig. 2. Changements correspondants de couleurs des échantillons utilisés pour calculer Ra

3
Fig. 3. Lampe à intensité réglable Actis D, 1 x T5 54/28W

Références sélectionnées

  • Restaurátorské ateliéry AVU /studios de restauration/,
  • České dráhy, a. s. /Chemins de fer tchèqes/,
  • Hella Autotechnik, s. r. o.,
  • Senát Parlamentu ČR /Sénat du Parlement tchèque/,
  • ŠkoFIN, s. r. o.,
  • Volkswagen Slovakia, a. s.

Littérature

[1] FUKSA, A. : Světlo a biologické hodiny. /Lumière et horloge biologique./ Světlo /LUMIÈRE/, 2010, n° 6, p. 56-58. Disponible à partir de :

[2] LAM, R. W. et al. : The Can-SAD Study. Am J Psychiatry 2006, n° 163, 805-812.

Repris du magazine Světlo /LUMIÈRE/, 5/2013, p. 24, www.svetlo.info